Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Gaussien ou pas gaussien...
#1
Bonjour à tous

Parmi les cheveux que j'ai coupés en quatre à l'occasion de mon dernier tuto, j'ai comparé l'idée que Affinity Photo et PS (Photoshop) se faisaient d'un flou gaussien. La figure montre ce qui arrive à un pixel blanc tout seul sur un fond noir dans les deux cas :[Image: GKwrDwCwcYo_comparaison-taches-gaussiennes.jpg]

J'ai peur que certains ne décrochent de la discussion (ah! les maths...!), mais les autres pourront tirer plusieurs conclusions :
(i) Affinity Photo et PS n'ont pas la même idée de ce qu'est le «rayon» d'un flou gaussien
(ii) si on gratte plus avant en suivant la luminosité pixel par pixel, on verra qu'elle ne suit pas vraiment une loi gaussienne ni pour l'un ni pour l'autre, Affinity Photo se permettant plus de fantaisie que PS sur ce point.
(iii) ... et que tout ça n'a aucune importance pour la retouche des images !

Lol-3
#2
Bonsoir

Pour moi, je dirais que la réponse implusionnelle est respectée.
sur Affinity Publisher on a la variance , mais pas la position sur l'axe de x & et des y

Je viens de tester sur une image, en réalisant un filtre personnalisé matrice 5x5, les valeurs ont été prises ici
http://xphilipp.developpez.com/articles/...age=page_5
Autre résultat mais assez proche une fois la luminosité corrigée

Tout dépend de ce que l'on recherche
si c'est lisser les contours. Ok mais je ne suis pas convaincu, pourquoi celui si.
Si on veut détailler le fond lontain du proche, pour ma part je préfère utiliser, la séparation de haute fréquence et moduer ensuite l'opacité de la couche basse fréquence. ( esprit passe bande ) et en rectifier ensuite la luminance.
Avantage filtrage HF sélectif des ombres qui sont en hautes fréquence, le bruit de fond..
PS et Affinity Publisher, me semblent pas au top

Dommage il semble impossible de garder les valeurs mises à la main!

Aussi, on peut cumuler le filtre gaussien avec des petites valeurs en dupliquant n fois, cela me semble plus facile de le sentir

Mais je ne suis pas à l'aise du tout sur ce sujet.
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Publisher 1.6.4.104
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#3
Bonjour à tous

Bonne image

Surprenant parfois le hasard sur une video récente, de James Ritson, j'ai vu qu'il avait une macro laplacien mask dans sa bibli.

Cela m'amené ici
http://couleurs.hypotheses.org/468

Bonne image mentale du filtre gaussien, une forme en chapeau mexicain,
des lors il est plus facile de deviner les paramètres.
Sur le site il y a un exemple et en autre,
un lien vers un simulateur
http://www.geotests.net/test/simplificat....html?l=fr

Ne pas hésiter à remonter, et à jouer avec il y a des variantes d'utilisation combinée avec les modes de fusion!
Et c'est en Français
On peut essayer avec une image png à soit. Intéressant des méthodes a transposer..

Bon cela devient peut être trop technique mais des fois que...
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Publisher 1.6.4.104
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#4
J'ai pas tout compris.
Un Laplacien permet de mettre en valeur les changements de dynamique et permet donc de détecter les contours. Normalement, un Laplacien est programmé comme un filtrage spatial linéaire. Là, cela semble légèrement différent.
Je vais donc étudier ça de plus près.
Photographe (Fuji X-Pro2 + X-T2), Affinity Designer et d'Affinity Photo sur OS X et iOS.
Vos applications :
  • > Affinity Photo Mac
  • > Affinity Designer Mac
  • > Affinity Photo iPad
#5
Un Salut à tous

toujours à ce sujet...
Je suis tombé sur cette vidéo absolument par hasard
Un peu mathématique, mais pas tant que cela, on peut avoir plusieurs niveaux de lecture.
( je comprends juste le principe, & ne maîtrise pas le détail)

Néanmoins,
je comprends maintenant mieux le pourquoi et c’est génial..

C’est ici:
https://darktable.fr/2017/11/comprendre-...ste-local/

A l’origine vidéo dédiée Darktable, mais pas que,
juste après j’ai pu voir, lire et donc corriger les petites taches iridescentes causées par une suraccentuation
J’ai hésité a mettre le lien dans les tutoriels...
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Publisher 1.6.4.104
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#6
Bonjour MaxP

J'en suis désolé (car ça me fait passer pour un contempteur de personnes de bonne volonté qui essaient de se mettre à la portée du grand nombre), mais je ne partage pas ton enthousiasme. Le fond est correct, évidemment, mais il est mêlé à pas mal d'inexactitudes qui risquent de semer la confusion dans l'esprit du lecteur néophyte — ou qui lui hérissent le poil quand il les perçoit. Par exemple quand il entend que la limitation de la résolution des photos est due à la diffusion de la lumière dans l'air alors qu'un vieux reste de ses années d'école l'avait persuadé qu'il s'agissait d'une question de diffraction, ça ne le met pas dans un bon état d'esprit pour écouter la suite...
#7
Bonjour CH22

Oh ne soit pas désolé.
Il est bon d'avoir un avis autorisé.
La diffusion dans l'air, existe certes, plus ou moins et j'ai pu la moduler sur au moins, une image en suivant le propos

Diffraction sur les lames du diaphragme, quand on ferme beaucoup, je suppose!...
On a une fente circulaire donc diffraction, tache d'airy...

Ok...

Merci, donc de ton retour.
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Publisher 1.6.4.104
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#8
Oui, toussa, toussa... La diffraction donne la limite idéale de la résolution, mais en fait, ça n'est sensible que si on ferme très fortement le diaphragme. A grande ouverture, ce sont d'autres phénomènes qui prennent le dessus, à savoir les diverses aberrations des objectifs — ce qui fait qu'un vrai objectif ne se comporte pas comme une lentille mince idéale et que les différents rayons émis par une source ponctuelle ne se focalisent pas sur un point. A part l'aberration chromatique, c'est de l'optique géométrique, donc conceptuellement simple, mais fouchtrement compliqué à formuler.

Pour en revenir à la déconvolution et à la restauration de la netteté, si on sait décrire mathématiquement les différents phénomènes qui limitent la résolution,
(i) on est capable de simuler la dégradation de la netteté
(ii) plus important encore, on est capable d'inverser cette opération, c.à.d. de passer de l'image floue à l'image nette idéale.

Cependant, dans la deuxième étape, on se heurte à deux phénomènes :
— le bruit, qui est là sans faire partie de l'image, qui va inévitablement être amplifié, et qui va finalement empêcher de récupérer des détails trop fins
— et le fait qu'en pratique on ne sait pas vraiment pour une image donnée quels sont les mécanismes qui ont limité sa netteté et qu'on est contraint à avancer à tâtons dans l'amélioration de l'image.

Ma vision des choses est qu'il existe déjà des déconvolueurs dans le commerce (Focus Magic, ou Topaz InFocus) pour essayer de faire mieux que nos bons vieux filtres de masque flou. Tous mettent en œuvre des filtres «passe-haut» pour essayer de contrer le filtrage passe-bas qui a provoqué le flou de l'image. La technique du masque flou est elle aussi un filtrage passe-haut (eh oui ! elle marche quand même un peu), mais pas très bien adapté aux mécanismes de flou usuels (d'où les halos indésirables si on pousse trop fort). Tous ces déconvolueurs commerciaux vont eux aussi créer des halos si on leur en demande trop, simplement moins vite que les filtres de masque flou.
#9
re..

Merci de ton explication de texte, du coup en piochant sur le net. Je suis tombé sur des cours d'université synthétique.
Des resultats parfois remarquables, des publi de chercheur mais là trop raide..
il semble qu une fois de plus le libre est en avance, j'en avais l'intuition, des noms (sur le titre des fonction mais pas le pourquoi...) Merci pour la liste de deconvuleurs, assez incroyable, presque trop beau
J'ai avancé un peu, plus ...
re merci
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Publisher 1.6.4.104
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#10
ch22 a écrit :Bonjour à tous

... Parmi les cheveux que j'ai coupés en quatre
... J'ai peur que certains ne décrochent de la discussion (ah! les maths...!)
... Les autres pourront tirer plusieurs conclusions.

Comment dire?
Je suis dépassée par la connaissance des participants. Mon CEP ne m’a pas appris grand chose!
Alors je me régale de vous lire même si parfois je n’en comprends pas la moitié… Mes conclusions entre:
- implusionnelle - macro laplacien mask - Darktable - iridescentes - suraccentuation - contempteur - diffraction - déconvolution - déconvolueurs et encore deconvuleurs...
À L'AIDE Fou
En mathématiques, la déconvolution est un procédé algorithmique destiné à inverser les effets de la convolution.
La convolution alors c koi Bonne Mère j'ai cherchée mais je ne vous le copie pas vous savez Vous... Big Grin

L'opérateur laplacien, ou simplement le laplacien, est l'opérateur différentiel défini par l'application de l'opérateur gradient suivie de l'application de l' opérateur ... (C’est Wikipédia qui dit çà!)

Heureusement j’ai "reconnu" le chapeau mexicain!

Quand à vous messieurs je vous le tire le chapeau car même si je ne comprends pas tout, j’ai fait des recherches et j'apprends. c’est fort. Alors merci Ordi
Wink macOS Mojave 10.14 - Affinity Photo 1.6.7 - Affinity Designer 1.6.1 - Affinity Publisher  1.7.0 iPhoneSE iOS 12.0.1  - Nikon D3100
Vos applications :
  • > Affinity Photo Mac
  • > Affinity Designer Mac
  • > Affinity Publisher Mac
#11
Jany a écrit :En mathématiques, la déconvolution est un procédé algorithmique destiné à inverser les effets de la convolution. La convolution alors c koi Bonne Mère j'ai cherchée mais je ne vous le copie pas vous savez Vous... Big Grin

Tout d'abord, merci pour ton intervention, euh...rafraîchissante.

La convolution ? Mais c'est très simple (c'est une référence que seuls les vieux birbes dans mon genre peuvent reconnaître et apprécier ; c'était une série de petits ouvrages d'initiation à l'électronique du temps des tubes à vide et des premiers transistors. Eugène Aisberg. La radio ? Mais c'est très simple. La télévision ? Mais c'est très simple... Fin de la digression)

Tu fais de la convolution sur une image chaque fois que tu lui appliques un filtre linéaire — bon, linéaire est un mot simple, qui n'attire pas l'attention, mais qui cache bien son jeu ; pas si simple que ça, mais on fera comme si tu savais. Bref, un filtre comme les filtres de flou ou d'accentuation.

Ces filtres transforment un pixel isolé en un pâté plus ou moins étendu (d'autant plus sombre que c'est plus étendu). Quand on fait ça pour chaque pixel, l'image se transforme en une superposition de pâtés décalés les uns par rapport aux autres, tous de la même forme mais plus ou moins hauts selon la luminosité des différents pixels initiaux. Pour construire l'image finale, on va opérer point par point et tout simplement additionner les RVB des différents pâtés qui recouvrent ce point. Comme c'est un peu long à expliquer et que les matheux sont des gens pressés, il préfèrent dire que ce filtre fait une convolution entre l'image initiale et le pâté de base. Sauf que le pâté fait un peu vulgaire pour un matheux et qu'il préfèrera parler de noyau. Toujours la barrière du langage !

Ecole
#12
Merci pour les détails et comme les matheux je préfère appelez "un chat un chat" c'est plus claire...

Des Matheux, des Scientifiques, des Chercheurs mais j'ai un mot qui sort du contexte et que je me risque à vous proposer pour sa définition!

Il y a quelques mois je me suis rendue dans la commune du Robert (Martinique) l'adresse étant dans la "Zone d'activité la semair" - La Semair m'a interpellée et depuis j'en cherche en vain la signification? Rolleyes
Wink macOS Mojave 10.14 - Affinity Photo 1.6.7 - Affinity Designer 1.6.1 - Affinity Publisher  1.7.0 iPhoneSE iOS 12.0.1  - Nikon D3100
Vos applications :
  • > Affinity Photo Mac
  • > Affinity Designer Mac
  • > Affinity Publisher Mac
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)