Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Affinity Photo au secours de Photoshop !
#1
Bonjour à tous

Dans mon dernier tuto  (ICI), j’ai montré comment imprimer correctement des photos en ambiance sombre (surtout sur papier mat), lorsqu’il y a beaucoup de tons non imprimables précisément parce que trop foncés : il faut une courbe de correction qui augmente la luminosité des tons les plus sombres et, grâce au réglage Épreuve-Écran, Affinity Photo permet facilement de construire la courbe idoine. On ne peut pas transcrire dans Photoshop la méthode utilisée pour ça parce qu’on n’y dispose pas d’un équivalent complet à ce réglage.  Jusqu’ici, j’en étais réduit à une méthode beaucoup plus laborieuse — imprimer une charte de gris avec les options de rendu voulues, relever les luminances avec un spectrophotomètre, et lancer une petite moulinette programmée pour en déduire le fichier de cette courbe de correction qu’on rechargera ensuite dans Photoshop. Ouf !  Ça marche très bien, mais évidemment tout le monde n’a pas un spectrophotomètre sous le coude (sans compter que ma petite moulinette ne tourne plus avec les MacOS récents ; je conserve pieusement un antique portable avec un système vétuste rien que pour ça).

La bonne nouvelle pour les malheureux possesseurs de Photoshop est que cette courbe miraculeuse peut aisément s’importer dans Photoshop. Sous Affinity Photo, en suivant la méthode indiquée dans mon tuto, on aura construit un fichier contenant la charte de gris et le réglage par courbe pour la correction. On l’exportera en PSD et on le rouvrira dans Photoshop, avec son calque de correction prêt à l’emploi. C’est-y pas bô, ça ?

Maintenant, des empêcheurs de rêver en rond vont dire que si ça s’imprime si bien que ça sous AP, pourquoi vouloir retourner sous PS pour cette impression ? Bof ! on peut invoquer des tas de raisons :
— L’image sous PS contient des objets dynamiques qui ne fonctionneront pas sous AP. OK, mais si on passe sur AP pour imprimer, autant aplatir d’abord…
— AP n’offre pas toute la palette des modes de rendus pour l’impression. Erreur regrettable de Serif, bien sûr, bien sûr… Toutefois, s’il faut ajouter une correction pour pallier les faiblesses des profils ICC, est-ce bien raisonnable de s’accrocher à un mode de rendu particulier ?
[Image: lol-3.gif]
P.S. D'autres problèmes guettent les amateurs de photo astro qui vont vouloir imprimer du ciel étoilé (voie lactée par exemple) sur papier mat — les étoiles disparaissent — mais c'est un tout autre problème...
Vos applications :
  • > Affinity Photo Mac
#2
Tout d’abord, merci @ch22. Et bravo !
C’est vraiment très utile. J’apprécie tout particulièrement cette manière d’expérimenter qui nous invite à ne pas nous contenter des formules générales et qui permet de découvrir les limites de certains outils. C’est le cas ici avec les modes de rendu.
Utilisant à la fois Photoshop et Affinity, je ne songeais pas à employer ce dernier pour imprimer. Cette vidéo m’ouvre des perspectives. Nous avions déjà des outils (les courbes de gris proposées par Ian Barber par exemple, https://www.ianbarberphotography.co.uk/ ), mais il est très intéressant de découvrir les apports d’Affinity Photo dans ce domaine.
On ne peut évidemment pas demander plus à quelqu’un qui nous offre tant. Exprimons donc simplement un léger regret, qui n’est probablement qu’une nostalgie, tout à fait à contre-courant, de la prédominance de l’écrit aujourd’hui révolue. Ces vidéos sont très soignées, la mise en scène est attrayante et le propos est limpide. Le thème abordé relevant de la photographie, il est important d’avoir des visuels. La vidéo constitue, sur ce plan, un outil parfaitement adapté. Mais l’écrit permet d’aller lentement, de relire en réfléchissant, d’annoter. Ce n’est pas négligeable quand il s’agit de la Gestion des couleurs, domaine qui demande des efforts à la plupart des photographes. La lecture des productions antérieures de l’auteur sur ce même sujet avait été pour moi un pur régal (elles sont d’ailleurs évoquées en termes flatteurs dans la bibliographie du livre de Jean Delmas sur la Gestion des couleurs). Qu’importe, on peut maintenant… prendre des notes en écoutant ces vidéos dont la partie orale est impeccable, dans un style très proche de l’écrit. C’est finalement pédagogique puisque cela incite à ne pas être passif dans notre formation. Alors, merci encore et bravo à nouveau.
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
  • > Affinity Publisher Windows
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)