Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Calque neutre Remplissage &...
#1
Au cours d’un apprentissage quel qui soit il advient des moments ou l’on avance plus pourtant les autres semblent y arriver.
Ce que j’appelle le plafond de verre, ou le goulot d’étranglement
Pour moi, c’était le cas, j’ai franchi cette étape avec la notion de calque neutre et sur la notion de calque de remplissage qui en découle.
Sur le site officiel il y a eu des mauvaises compréhension même de la part de gens super confirmés.


J’ai vraiment galéré alors des fois que.




Calque neutre
un calque qui n’a aucun effet… ! Surprenant non
En fait, on connaît déjà l’usage d’un calque rempli de gris moyen, ne change rien
(lumière tamisée)
Avec un rajout de blanc on éclaircit
Avec un rajout de noir on assombrir => Dodge and Burn






Selon les modes, et donc leur formule la valeur du calque neutre change


Mode Valeur du calque neutre Noir ou Blanc ou Gris moyen (128)
Lumière vive Gris
Lumière linéaire Gris
Différence Gris
Mélange maximum Gris et oui il re devient utile


"Modes d’ Assombrissement "
Densité Linéaire Blanc
Densité couleur Blanc


"Modes d’ éclaircissement "
Addition Noir
Densité couleur- Noir




En fait ce calque neutre représente un point d'équilibre, comme avec une balance à plateaux,
une tout petite variation fera basculer l'équilibre dans un sens ou l'autre.


Selon les modes cela peut être un moyen de contrôle très puissant voir très subtil


Mise en place
Placer un calque de remplissage sur une partie ( et je vous y invite dans un second temps) sur l'image entière
coiffer d'un groupe et c'est tout!


Principe
Pour un mode d’assombrissement exemple


1 Au dessus du calque d’arrière plan mettez un calque de remplissage complètement rempli de blanc

2 Mettez dans un groupe pour isoler l’effet

3 Pour moduler la valeur du calque de remplissage plusieurs solutions

31 On peut peindre localement avec une brosse comme en dodge and Burn
32 Ou avec l’outil pot de peinture tout simplement modifier l’intensité du n&b. A chaque fois il faut aller chercher le pot de peinture et verser la couleur après l’avoir sélectionner la valeur L de TSL.
Marche bien mais ce n’est pas dynamique, au bout d’un moment on craque !...


4 on reprend au 2 là
on module dynamiquement avec le Triangle interne de la roue de couleur
J'utilise que le bord Noir et Blanc du triangle de la roue,
je glisse le Curseur sur le bord Noir et Blanc du triangle de la roue
et sélectionne une valeur de gris, de noir ou de blanc
ET là je peux y revenir à tout moment….

Inconvénient Il est très facile de quitter le bord ce n'est pas interdit mais vous allez avoir à gérer une composante supplémentaire la couleur.

Avantages
il suffit d’un copier-coller pour le transférer le groupe dans un autre projet,
il est modifiable à tout moment et c’est super!


Même principe d’ un calque neutre* de pixel rempli avec l’outil pot de peinture dans un groupe, on peut donc se passer des calques de remplissage, mais c’est beaucoup moins pratique mais rapide.


La solution des textures procédurales dynamiques**
C’est la solution tout terrain tout mode confondu voir exemples un copié coller sur un de vos projets et vous verrez facile ... OK on consomme du temps.
La formule utilisée :
On peut voir cela comme la position moyenne d’un mitigeur d’un robinet de douche une fois trouvé la bonne température, on peut
soit augmenter l’apport d’eau chaude
soit augmenter l’apport d’eau froide et en proportion
la Formule serait
Quantité d’eau Froide * Taux_de_mélange + (1.0 - Taux_de_mélange ) * Quantité d’eau chaude


Taux_de_mélange est toujours inférieure à 1 (on ne change pas de taille de robinet en prenant sa douche)
Le Taux_de_mélange est en fait la position du robinet sur les mitigeurs il y a parfois une graduation

Ce que l’on donne à l’un on le retire à l’autre si 25 % ( O.25) l’autre est donc à 100 % -25 % soit 75 % ou 0.75 ; d’où la formule qui vous donne soit du blanc soit du noir soit du blanc


nuls en Math oubliez  donc juste jouez  avec la glissière de mélange.


Exemple 1 roue couleur
https://drive.google.com/file/d/12FiTakh...sp=sharing



Exemple 2
https://drive.google.com/file/d/1Qcx_Qzw...sp=sharing


Dans cet exemple dupliquez le groupe lumière vive, changez de mode.

Ah attention au mélange de pixel semi transparent(dégradé donc) il y a un bug OPEN GL z’aimes pas les mélanges)
Les pixels transparents répondent mais à leur façon.

Je vous encourage à revenir sur ce sujet, avec la texture procédurale dynamique
c’est ce qui peut rendre magique une image et bien sur une partie de l’image.
Si si je vous assure c'est à vous de tentez


** textures procédurales dynamiques besoin de comprendre la formule pour aller plus loin je vous expliquerais et j’irais un peu plus dans le détail mais dans ce premier temps je perdrais trop de lecteur déjà là…
Désolé pour ce long post, mais il faut le temps de l’imprégnation pour que le cerveau fasse sien ce principe.
Désolé ce n'est pas pour un débutant.
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Photo 1.7.2.471
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#2
Merci Max P, mais j'avoue que de prime abord, ton texte a révélé chez moi l'une ou l'autre lacunes notamment en matière de ce qu'est exactement une "texture procédurale" et puis après recherches sur internet, j'ai un peu compris ce dont il retournait.
Idem pour "calque neutre", et là j'ai trouvé des tutoriels Affinity genre ceci

https://affinity.serif.com/fr/tutorials/...332646026/

https://affinity.serif.com/fr/tutorials/...332168517/

https://affinity.serif.com/fr/tutorials/...310549897/

Voilà pour trois exemples de manipulations autour de cette notion de calque, alors question : cela participe t-il de la logique de ce que tu nous exposes plus haut ou ton but est autre que ce que proposé dans ces tutoriels ?

En tout cas vraiment encore un tout grand merci pour le partage qui a élargi mon horizon en ces matières.

P-S : merci aussi pour le " Turner " et la roue de couleur qui illustrent bien ton propos.

Wink
Le diable est dans les détails… d'autant plus que tout détail est de taille !
Vos applications :
  • > Affinity Photo Mac
  • > Affinity Designer Mac
#3
Wink 
Merci Godmituns du retour, franchement , j'avoue que ce coup çi j'avais peur d'avoir été  un peu trop loin, en fait sur le site officiel , il ya eu des échanges disons parfois limites et enflammés.
J'ai voulu testé par moi même.

  Je connaissais pas le première vidéo merci donc

  Les vraies textures procédurales sont généréres par des lignes de codes 
"Les textures procédurales apportent encore plus de réalisme à un matériau. Contrairement aux images bitmap qui sont produites par une matrice fixe de pixels de couleur, un algorithme mathématique génère une texture procédurale." Autodesk
Le Bruit de Perlin en est un vrai exemple

Photo nous ouvre une fenetre sur le code OpenGL  ou l'on peut aller plus loin si on peut coder, déjà comprendre la syntaxe car il n'y a rien d'autre!
   le départ    il faut avoir fait un peu de langage C les lignes sont interactives cliquez sur les nombres
                   et vous allez moduler  c'est génial!
Eh lui aussi Turner celui là j'ai pas osé
Pour ma part j'ai piqué quelques lignes de code ici

Si vous lisez le C  sinon passez votre chemin, utilisez juste les calque de remplissages voir ma texture procédurale qui ne fait que progressivement aller du blanc au noir. Je vous assure que c'est magique. il faut juste donner du temps au temps .
Souvenez vous un tracage vectoriel peut se réaliser avec la plume  et
souvent pas besoin d'une grande précision et c'est dynamique [Image: wink.png]
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Photo 1.7.2.471
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
#4
Wink 
Voici un exemple simplifiée en 8 bit pour la compacité exemple
 
Calque remplissage,
       charger la glissière TSL au lieu de la roue,
       jouez des 3 facteurs Teinte d'abord , puis Saturation puis L
       Ici on retouche le fond

 Le calque pixel est là pour vous montrer que l'on peut peindre aussi
      avec une couleur complémentaire  la couleur -1, diminuera la quantité de  couleur par exemple) utile pour ne pas distraire , ou au contraire.

Le calque de remplssage gris au desssus oubliez le dans un premier temps , puis jouez avec les modes  spéciaux  

Donnez vous du temps, remettez l'ouvrage sur le métier (Boileau )
Je vous encourage à y revenir encore, ce petit exemple est destiné à vous encourager d'essayer, dans la vraie vie 16 Bit 
Vous verrez c'est fantastique la limite c'est nous, enfin  presque en  32 bit mais là votre  machine peut, va  peiner. Si vous lui laissez le temps d'agir vous serez surpris , des résultats très enthousiasmants

Aveu je passe a un autre soft comme disait Pknew, un ancien sur ce forum, à son départ  j'ai fait un peu le tour de Photo.
mais je le garde uniquement pour cet aspect Il n'est pas le seul le principe explicité vaut pour d'autre,
mais ici c'est dynamique on peut y revenir.

Voilà [Image: wink.png]
Nikon 610 / Win10  16 go  de  Ram  Affinity Photo 1.7.2.471
Vos applications :
  • > Affinity Photo Windows
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)